en tete
accueiln presentation descriptifN
formulesN CalendrierN

titre

colonne livres

Jean de La Fontaine, peut-être le nom le plus connu de notre patrimoine littéraire. Qui n’a pas appris, « le corbeau et le renard », « la cigale et la fourmi », « le loup et l’agneau », ou «les animaux malades de la peste» ? Qui n’a pas entendu son instituteur ou institutrice lui asséner l’une de ces morales « la raison du plus fort est toujours la meilleure »,  « on a souvent besoin d’un plus petit que soi », ou « rien ne sert de courir il faut partir à point

Son génie passe d’abord par son choix anthropomorphique pour réécrire ces fables, style qu'il résume ainsi « Les propriétés des animaux et leurs divers caractères y sont exprimés ; par conséquent les nôtres aussi, puisque nous sommes l’abrégé de ce qu’il y a de bon et de mauvais dans les créatures irraisonnables. » ou « Je me sers d’animaux pour instruire les hommes. » Trois cent cinquante ans après leur parution, ce sont ces quelques 240 fables aux conclusions ou thèmes souvent moralisateurs qui font encore de nos jours la gloire de ce poète talentueux.

Mais qui connait l’homme, cultivé, timide, effacé, insouciant, rêveur, paresseux assumé jusqu’à son épitaphe mortuaire, mais fidèle en amitié, si il ne l’était en amour, ne manquant pas d’humour et de malices. 

Cet « homme affable » qui n’était guère attaché à son foyer, eu une grande passion pour le secret des alcôves nobles et bourgeoises, faisant sa cour aux femmes les plus élégantes dans des poèmes d’une délicatesse inimitable.

Son œuvre considérable, chansons, ballades, sonnets, madrigaux, épigrammes, épitaphes, comédie, contes, nouvelles, opéra et la soixantaine d’écrits dits « libertins », ont été occultés par le succès pérenne de  ses fables ou de ses adaptations inspirées par les écrivains et philosophes antiques, du moyen âge ou de la renaissance. 

Avec François de Maucroix, son plus fidèle ami il côtoie les plus grands, littéraires, artistes, nobles et politiciens de son siècle. Molière, Boileau, Racine, Corneille, La Bruyère, Perrault, Nicolas Fouquet, Condé,  Mazarin, Le Roi Soleil, Mesdames de Montespan, de Sévigné, de la Fayette, de la Sablière, la duchesse de Bouillon, et bien d’autres, moins connus de nos jours, mais tout aussi influents de leur temps,

Ses qualités et ses défauts, son parcours humain, l’originalité de ses écrits, font de Jean de la Fontaine un grand personnage romantique, rendant possible la création d’une dramaturgie propre à attiser la curiosité du public familial en permettant la découverte d’une littérature originale et populaire. 

footer